Evènements & Conseils

L'ACTU / LE BLOG

La Ligue contre le Cancer, des écoles, des entreprises, des collectivités... se bougent pour vous. Découvrez le programme et les conseils beauté !

Savez-vous ce que vous mettez sur votre peau?

Savez-vous ce que vous mettez sur votre peau?

CONTINUER À SE FAIRE BELLE SANS DANGER

Sait-on toujours ce que nos produits favoris contiennent ?
Et comment être sûrs que le produit qui nous a promis monts et merveilles est sain et ne représente aucun danger ?
Découvrez ce qui se cache derrière la composition de vos produits cosmétiques.

 

La liste NCI - KESAKO ?

La liste INCI désigne la liste de tous les ingrédients contenus dans une formule cosmétique.
Cette liste nomme les ingrédients selon la “International Nomenclature for Cosmetic Ingredients”, d’où son nom abrégé INCI. Cette liste doit obligatoirement apparaître sur les emballages de nos produits de beauté. C’est une obligation légale selon la Directive européenne cosmétique.

Déchiffrer les fameuses listes “INCI” est en effet le seul moyen qui nous est donné pour savoir si oui ou non le produit convoité est naturel et s’il contient suffisamment d’actifs (naturels ou pas) pour tenir ses promesses.

Le problème, c’est que les fabricants n’aiment pas trop dévoiler leurs secrets et que ces listes un peu barbares sont en fait le plus souvent imprimées en tout petit caractère très difficile à repérer sur les boîtes !
Selon les marques, la liste des ingrédients se situe au dos du packaging, sur l’emballage ou directement sur la notice du dit produit. Il faut parfois chercher un peu, mais il est impossible qu’un produit cosmétique soit commercialisé sans liste INCI affichée.

Les ingrédients de la liste INCI doivent légalement être détaillés en latin ou en anglais. Evidemment, cela ne facilite pas la lecture si vous ne connaissez pas le latin et si vous n’avez pas des notions de cosmétologie !

La liste INCI présente les produits utilisés par ordre de concentration : l’ingrédient le plus présent se trouve en tête de liste tandis que le moins présent est à la fin de cette fameuse liste.

LE BHA

Le butylated hydroxyanisole antioxydant, plus connu sous le nom de BHA, est classé « cancérogène possible » par le Centre international de recherche contre le cancer (Circ) mais il fait partie des substances proposées par la France à la Commission européenne pour une évaluation d’urgence de ses propriétés toxiques.
Heureusement il se fait rare maintenant dans les produits cosmétiques.

LES PARABENS

A quoi servent-ils ?
A conserver vos produits cosmétiques certes mais pas vous ! Ce sont des conservateurs synthétiques qui empêchent le développement de micro-organismes (bactérien et fongique comme les champignons) dans les
cosmétiques contenant de l’eau.
Se revendiquer comme « sans parabens » semble être devenu le passage obligé pour vendre une cosmétique ou un produit d’hygiène. Quitte à remplacer ces conservateurs par d’autres pas très nets non plus, comme la methylisothiazolinone. En réalité, tous les membres de cette famille ne sont pas à mettre dans le même panier : ceux à courte chaîne, ethylparaben et methylparaben (et les composés qui contiennent ce nom, comme sodium ethylparaben) ont été blanchis par les experts français et européens. À l’inverse, les plus dangereux (isobutyl, isopropyl, benzyl, pentyl, phenylparaben) sont interdits depuis 2014. Mais le butylparaben et le propylparaben restent autorisés (ainsi que les ingrédients dont le nom composé accole un de ces mots à « sodium » ou « potassium ») alors qu’ils sont considérés comme perturbateurs endocriniens. Un moyen mnémotechnique pour s’en souvenir ? Ceux qui commencent par P ou B ne sont « Pas Bons » ! Pourtant, on en trouve encore, y compris dans des références destinées aux tout-petits.

ETHYLHEXYL METHOXYCINNAMATE

Il s’agit d’un filtre solaire anti-UV et protecteur de formules cosmétiques (coloration). On le retrouve dans les produits solaires pour adultes et enfants, mais également dans toutes les familles de produits cosmétiques (de type crème de jour, fond de teint, parfum, eau de toilette…) pour « préserver » leur couleur à la lumière. Ce filtre solaire est considéré comme un perturbateur endocrinien.

TRICLOSAN

Le triclosan est généralement utilisé comme agent conservateur et antibactérien dans les antiperspirants, les nettoyants et les produits désinfectants pour les mains. Le triclosan pénètre la peau et est suspecté d'interférer avec le système hormonal.

BENZOPHENONE-1, BENZOPHENONE-3

Responsables d’un trop grand nombre d’allergies, ces filtres anti-UV ne sont a priori plus inclus dans les crèmes solaires. 

BHT

L’hydroxytoluène Butylé ou BHT est un agent antioxydant permettant d’éviter l’oxydation des formules, notamment de la phase grasse des émulsions, susceptible de rancir. Il est assez fréquemment utilisé, en particulier pour remplacer le BHA. On le retrouve dans des rouges à lèvres, des produits hydratants et dans certains déodorants et parfums.

METHYLISOTHIAZOLINONE (MIT), METHYLCHLOROISOTHIAZOLINONE (MCIT)

Allergène de l’année ! Fuyez les produits qui en contiennent, même si elles affichent des mentions trompeuses telles que « peau sensible », « hypoaller-génique » ou « testé dermatologiquement ».

P-PHENYLENEDIAMINE ET COMPOSÉS ANALOGUES (DONT LE NOM COMPREND P-PHENYLENEDIAMINE)

Ce conservateur est jugé hématotoxique (toxique pour le sang) et hépatotoxique (toxique pour le sang et le foie). 

SODIUM LAURYL SULFATE, AMMONIUM LAURYL SULFATE

Le sodium lauryl sulfate (SLS), appelé aussi lauryl-sulfate de sodium (LSS) ou dodécylsulfate de sodium (SDS), est un tensio-actif sulfaté possédant une puis-sante action détergente.
L'ammonium lauryl sulfate est également couram-ment utilisé dans les cosmétiques et présente, comme le sodium lauryl sulfate, des propriétés irritantes.

 

LE MASQUE DE BEAUTÉ : avocat/banane

Vous en avez marre d’essayer de nouvelles crèmes et masques avec des ingrédients soit disant révolutionnaires imprononçables et qui coûtent beaucoup trop chers ! Les astuces de grands-mères reviennent à la mode ! A la base, c’est un masque dédié aux peaux sèches et agressées mais on peut tout aussi bien s’en servir comme d’un masque antirides ou anti-acné !

Ingrédients :
• 1/2 avocat • 1/2 banane • 1 c.à.s de miel

Mixer tous les ingrédients jusqu’à obtention d’une pâte bien homogène. Appliquer sur une peau propre et démaquillée. Répartir sur le visage en évitant le contour des yeux. Laisser agir pendant 15 minutes. Ce masque peut être aussi utilisé pour les mains sèches.
Les bienfaits de ces ingrédients :
L’avocat hydrate, protège et tonifie la peau. Il contient des vitamines C, A, E et B6. Il a un effet antirides et antioxydant car il favorise la formation de collagène. Idéal pour les peaux atopiques et souffrant d’eczéma et de psioriasis.
La banane est un anti-acné et comme l’avocat a un effet lissant et raffermissant. C’est donc un atout anti-rides incontournable ! Elle permet aussi de calmer les démangeaisons causées par le psioriasis.
Le miel est un antioxydant, purifiant, anti-acné et extrêmement nourrissant.

Besoin d'une info ?
captcha